Accueil >    
       
Conférences-colloques
   
 

 Conférences :

SUPEA (Service universitaire de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent) 2016-2017 : www.chu-toulouse.fr › Congrès, colloques
 
Programme du 7ème Colloque des Ages de la Vie :
www.cause-des-aines.fr/programme.php 

 ---


 Quelques conférences au passé :(pour mémoire...)

Vous trouverez ci-joint le programme de la journée organisée par le réseau Midi Pyrénées du Groupe Polyhandicap France

 le vendredi 24 mai 2013

à l’amphi « Concorde », Université Paul Sabatier, Toulouse Rangeuil

« Autour de la bouche  des personnes gravement handicapées»

Bulletin inscription

________

« Les émotions
en relation d'aide et en psychothérapie :
leur sens et leur fonction dans l'interaction »

Jeudi 2 et vendredi 3 Mai 2013 au Palais des Papes d'Avignon

http://www.journeesdaccords.com/lettres/2013-01/  

 ________________


> 28 février 2013, à Espace Scipion de l'AP-HP -  Paris 5è


Xè journée d'étude : la Parole en réanimation

Par l'Association pour Le Maintien du Lien Psychique en Soins Intensifs

programme sur : http://www.rea-psy.com/aml/ 

ARGUMENT

Il y a dans les services de réanimation une urgence de paroles tout autant qu’une urgence à réanimer. Le staff quotidien permet échanges et relais d’informations. Des décisions sont à prendre, à communiquer. Chacun a à trouver ses mots et sa temporalité pour rencontrer patients et familles. La parole est reconnaissance de l’existence de l’autre.

Les malades, en soins intensifs, branchés de toutes parts, en coma parfois, sont hors du temps et du champ de la parole. Une urgence s’est imposée à AML : aller parler aux malades et à leur famille, reconnaître l’humain, dans tous ses états, là où n’être qu’un corps à sauver est déshumanisant. Il s’agit de tenter d’écouter et d’entendre au travers des mots, des silences ou des signes qui apparaissent, car la parole est échange.

En réanimation où sont dites des paroles bienveillantes mais aussi des énoncés violents, une éthique de la parole n’est-elle pas à construire ? Dans le sens d’une contenance, là où tout ce que perçoit le malade peut n’être que désordre et tumulte où rien ne tient ? Car les paroles fusent en réanimation, voltigent au dessus des malades ! Comment ces mots pas toujours adressés peuvent-ils être intégrés et raccrocher les malades aux humains qui les entourent ? La parole adressée à l‘autre lui signifie qu’il partage avec nous la condition humaine.

Depuis 20 ans dans les services de réanimation, la parole des cliniciens d’AML, comme un fluide vital, comme le sang qui circule et qui bat, s’offre aux malades. Par son « écoute parlante », son « regard qui parle », le clinicien d’AML relie le sensoriel aux mots, faisant acte de symbolisation. Il signifie la parole d’un patient qui bien souvent ne peut parler.

Chacun de sa place, les professionnels des services de réanimation et de soins intensifs vont témoigner, lors de cette journée, de leurs paroles dans ces services à haut risque psychique.

 

------------------------------------------------------------------------------

> Vendredi 18 novembre 2011
Amphithéâtre 300, Faculté de droit, sciences économiques et gestion
3 avenue Pasteur, 76000 Rouen

Colloque SECRET MEDICAL, JUSTICE, BIOETHIQUE


------------------------------------------------------------------------------




 


Place du 1er Mai
81100 CASTRES